Nipponboutique site de vente en ligne de vêtements et objets de décoration japonais.   
Français 
    Accueil
  Conditions générales de vente   Paiement Sécurisé   Mentions légales   Livraison   Nous contacter
  Produits
  La fonte du Japon
  Paravents japonais
  Kimono - Yukata - Zori - Geta
  la Céramique Japonaise
  Thés japonais et accessoires
  Lampes japonaises
  noren japonais
  Ikebana piques-fleurs / kenzans
  Eventails japonais
  Boîtes à sushi - bento
  Baguettes - hashi
  Articles en bois japonais
  Chats Manekineko
  Poupées japonaises kokeshi
  Poupées japonaises okiagari
  Saké japonais
  Sacs japonais
  Couteaux japonais
  Furoshiki japonais
  Encens japonais
  Makura et zabuton

 

  Spécial
  Histoire du Japon
  La cuisine japonaise
  La vie traditionnelle japonaise
  Les bénéfices du thé vert
  Notre boutique en ligne

 

La vie traditionnelle japonaise



La maison japonaise La minka est la désignation générale de la maison traditionnelle au japon, mais on peut distinguer la maison rurale "noka" , la maison urbaine "machiya" et celle des pêcheurs "gyoka". Les maisons japonaises sont principalement conmposées de bois, de paille, d'argile, de bambou et d'écorce. Elles possèdent de grandes portes coullissantes donnant sur l'extèrieur (les shoji) et l'espace intérieur est modulable grâce aux fusuma. Une partie de la maison affecté principalement à la cuisine et l entreposage est en terre battue (le doma), et l'autre est l'habitation proprement dite, couverte de tatamis. Au centre de la pièce principale, on trouve un foyer ouvert aménagé dans le sol; "l' irori", au dessus duquel était suspendue une cremaillèrer "jizai-kagi" servant à accroché une bouilloire ("tetsubin"). Dans la tradition japonaise, les pièces où se déroule la cérémonie du thé sont connues sous le nom de chashitsu.

La cérémonie du thé La cérémonie du thé au Japon, appelé aussi chanoyu, sado ou chado est un rituel traditionnel influencé par le bouddhisme zen dans lequel le thé vert en poudre, ou matcha, est préparé de manière cérémoniale par un praticien expérimenté et est servi à un petit groupe d'invités dans un cadre calme. Chanoyu (littéralement « eau chaude pour le thé »), se réfère habituellement à la cérémonie (rituel) à elle seule, alors que sado ou chado (« le chemin du thé ») représente l'étude ou la doctrine de la cérémonie du thé. Plus particulièrement, le terme chaji se rapporte à la cérémonie du thé complète avec le kaiseki (un repas léger), l’usucha (thé léger) et le koicha ( thé fort), durant approximativement quatre heures. Une chakai (littéralement une « rencontre autour du thé ») n'inclut pas le kaiseki. Du fait qu'un praticien de la cérémonie du thé doit être familier avec la production et les différents types de thés, avec les kimono, la calligraphie, les arrangements floraux, les céramiques, l’encens, et un large ensemble d'autres disciplines et arts traditionnels en plus des pratiques du thé enseignées dans son école, l'étude de la cérémonie du thé prend de nombreuses années et souvent toute une vie. Même pour participer en tant qu'invité dans une cérémonie du thé formelle, une connaissance du sado est requise, incluant les gestes recommandés, les phrases à dire par les invités, la bonne manière pour boire le thé et la tenue générale à adopter dans la salle où est servi le thé. On raconte que Bodhidharma (Bodai-daruma) à bout de force après avoir méditer avait cédé au sommeil. A son réveil, il s en voulu et se coupa les paupières pour qu'elles ne se ferment plus. De là naît la representation du daruma avec ces grands yeux ronds, mais également l'importance prise par le thé puisque les paupières de bodai daruma jetées à terre se transformèrent en théiers; le thé permet de tenir éveillé et stimule l'attention.

L'ikébana L’Ikebana également connu sous le nom de kado, la Voie des fleurs ou l'art de faire vivre les fleurs est un art traditionnel japonais basé sur la composition florale.